Search
  1. Homepage
  2. Les Maitres

LES MAITRES

    LA PRATIQUE DE LA FORMATION

    Dans le monde du verre, il n’existe pas d’école, seulement des professeurs : les maîtres verriers les plus anciens, gardiens d’un savoir qui se transmet uniquement par la parole et les gestes. Pour en protéger les secrets.
    Lors de la République de la Sérénissime, les verriers étaient autorisés à profiter de privilèges et d’immunité hors du commun. Mais, en contre-partie, ils ne devaient jamais quitter la République, afin de maintenir leur savoir entre Murano et Venise.

    Avec le temps, les maîtres ont dépassé les frontières du territoire vénitien, sans toutefois abandonner les traditions d’un métier suspendu entre la sensibilité artistique et la manualité, dont seul celui qui en comprend le parfait équilibre est destiné à devenir maître.

    LE TRAVAIL À LA FORNACE

    La vie quotidienne du verre demande de la dévotion, de la patience et une application constante.
    Les maîtres commencent à travailler à l’aube, en mettant à l’épreuve la résistance du verre. Si la matière ne se casse pas à cause de leur énergie, ils peuvent débuter la création des objets.

    Les instruments sont les mêmes depuis des siècles et chaque maître a ses outils personnels. Le plus utilisé est la canne avec laquelle on souffle l’air dans la masse fondue et fuyante, puis rapidement travaillée avec des pinces, des tiges et des ciseaux. La séquence de mouvements est rapide et précise, toujours chorégraphique, pouvant émerveiller les spectateurs.

    Aidé par ses assistants, le maître crée et se confronte en même temps aux artistes venant du monde entier pour inspirer son artisanat. Le projet est collectif et plein d’influences. C’est le trait distinctif de VENINI.

    LES SPÉCIALISATIONS

    Si le travail du verre n’est pas donné à tous, certaines de ses techniques se distinguent en plus pour leur complexité. Raison pour laquelle les maîtres se spécialisent dans l’une ou l’autre selon leur sensibilité et talent.